TéléchargementCopyrightMentions légalesOffres d’emploiCrédit photos
MAROC PREMIUM LE MAGAZINE

Maroc Premium Magazine
N°17 : juillet août septembre 2010

Les Magazines

 

Oujda, ORIENT’ART EXPRESS

L’Oriental a bien des talents. C’est ce que nous prouve la 1ère édition d’Orient’Art Express. A l’initiative d’Azzeddine Abdelouhabi, ce fils du pays, commissaire d’exposition, et de l’association Réseau d’Art A-48, quelque 26 artistes originaires de cette région ont exposé leurs œuvres dans la Galerie El Maghreb Arabi et au musée Lalla Meriem. Saluons également la qualité des installations réalisées par certains de ces artistes dans les jardins Lalla Meriem. Les organisateurs avaient tenu à honorer une autre enfant du pays, la galeriste Leila Tassi-Faraoui, bien connue des Casablancais, fondatrice et directrice de la galerie Nadar. Celle-ci a inauguré l’événement le 10 juillet à la galerie d’art du Bd Moulay El Hassan en présentant des œuvres de sa collection privée composée des grands noms de l’art contemporain marocain et étranger.

SOMMAIRE

COUP DE COEUR

EVENEMENT

ŒUVRE À 10 MAINS, ACTE II

Une première expérience d’un travail collectif réunissant 5 artistes avait été réalisée par maroc premium, en collaboration avec le centre d’art contemporain d’essaouira. C’était en janvier 2010. L’intensité des échanges et des discussions qui fusèrent durant ce travail tout comme la qualité des œuvres les encouragèrent à réitérer cette opération.

PRODUIT DU TERROIR

Le thé à la menthe

"Le thé restera à jamais le breuvage privilégié des gens d'esprit"

Thomas de Quincey (1785-1859)

Goût subtil, arôme délicat et couleur dorée… le thé représente, dans notre pays, bien plus qu’une boisson revivifiante. C’est l’emblème d’une culture hospitalière et ouverte. Son cérémonial simple ou grandiose est l’expression même d’une convivialité généreuse qui se savoure autour d’un verre de thé fumant. Le thé vert, cette offrande venue d’Extrême-Orient, arômatisé de quelques feuilles de menthe fraîche, est aujourd’hui une «marque déposée» purement marocaine.

Décoration d'aujourd'hui

Si longtemps la décoration des intérieurs marocains a semblé immuable, force est de constater que désormais, elle se conjugue sur le mode de la pluralité. 

DECO

LA GAZELLE D'OR
l’art de se mettre au vert, version luxe

A taroudant, ville où la chaleur fait loi tout au long de l'année, la gazelle d'or se cache à l'ombre des murailles ocres, symboles de la ville. Sa notoriété n'est plus à faire : refuge des politiciens étrangers et des grands de ce monde, aimée des écrivains et des artistes, cette vaste propriété allie tous les charmes du maroc à une idée du luxe très british où l’impeccable est aussi confortable. Beauté des vastes jardins, spacieux cottages qui protègent l’intimité et cuisine aussi savoureuse que saine. Celle que l’on appelle parfois “la petite mamounia” vous accueille dans un jardin d’eden. 

HOTEL DE CHARME

EVASION

1O DESTINATIONS PREMIUM

Pour ce spécial voyages, nous avons sélectionné, a travers le monde, des destinations premium et des adresses où déposer vos valises. Quel que soit le continent, quel que soit le pays qui vous tente et quels que soient vos centres d’intérêts, nous avons réuni dans ces pages des adresses d’exception qui vous permettront de vivre intensément votre séjour et de rapporter mille et un souvenirs. Avec la mode des spas et le développement du tourisme de qualité, il est aujourd’hui possible de cocooner, explorer, se dépenser et remonter l’histoire dans des conditions optimales. Alors bon voyage, cet été ou plus tard dans l’année, seul, en famille ou en couple. Destination le monde, toujours avec style. 

Dé-collages Trois artistes en voyage

Les artistes qui ont expérimenté l’épreuve du voyage l’ont fait pour apprendre à voir et à rendre plastiquement visible la diversité du monde. D’où l’usage des fameux «Carnets de voyage». Les scènes étaient saisies au crayon, à la plume ou à l’aquarelle, dès le XIX° siècle orientaliste. Les «Carnets», dépliés infra, privilégient plutôt le collage. Comme si, pour réussir leurs collages, les artistes invités devaient d’abord passer par l’épreuve de décollage, quitter les lieux communs. Au propre comme au figuré. Et si, depuis Dada, le collage fascine, c’est qu’il a réussi à faire de la présentation et du support une même source de création. Heureuse trouvaille : l’antinomie classique entre forme et médium est enfin abolie! Variations des assemblages et des montages, métissages des matières et des techniques, des figures et des images, des supports et des médiums. Tant et si bien que, dans le collage, la mise en forme se confond comme par magie avec la mise en œuvre. Ce qui revient à dire que, dans le collage réussi, la forme devient œuvre et les «Carnets» une incantation visible et palpitante du voyage lui-même. Trois cas palpables.

ART